Nos projets de recherche en cours

COLCORONA

L'objectif principal de l'étude COLCORONA est de déterminer si un traitement à court terme avec un médicament particulier réduit le taux de décès et de complications pulmonaires liées à la COVID-19. 


Les adultes qui souffrent de complications majeures de la COVID-19 semblent présenter une tempête inflammatoire majeure (réaction excessive du système immunitaire). Par conséquent, l'hypothèse est émise que le ciblage de la réponse inflammatoire (provenant de l'inflammasome) peut réduire les complications liées à la COVID-19 chez les adultes à risque ou présentant des signes de tempête inflammatoire. 


COLCORONA est une étude randomisée, en double aveugle, contrôlée contre placebo. 6000 sujets répondant à toutes les conditions seront recrutés. 


Cette étude clinique est financée par le gouvernement du Québec. Elle est réalisée par le Dr Jean-Claude Tardif du centre de recherche de l'Institut de cardiologie de Montréal.  


Le Dr Jean-Sébastien Paquette est l'investigateur principal de site pour la région de Lanaudière. 

META-LARC ACP : La planification préalable des soins

Le programme de soins dans le cas de maladie grave (PSMG) est un programme de planification préalable des soins ciblant les personnes ayant une espérance de vie limitée. Il s'agit d'un outil validé et il est conçu pour aider les cliniciens à initier des conversations sérieuses sur les soins de santé, au bon moment et de la bonne façon, afin que les patients et les familles puissent faire des choix plus éclairés en fonction de leurs valeurs et préférences. 


L’objectif de ce projet est de déterminer si, dans le contexte des soins primaires, il est plus efficace de cibler la mise en œuvre du PSMG avec une approche centrée sur le clinicien, où un seul clinicien est responsable d’avoir une conversation sur la planification préalable des soins compte tenu de la nature de la relation patient-clinicien, ou s’il serait préférable d’utiliser une approche axée sur le travail d'équipe étant donné les contraintes de temps et de ressources auxquelles font face les cliniciens. 


Le projet de recherche est dirigé par Dre France Légaré, chercheure principale. 

Dr Jean-Sébastien Paquette est co-chercheur pour ce projet. 


ACHRU-PPC

Le Programme de partenariat communautaire de l’Unité de recherche sur les liens entre vieillissement, santé et communauté (ACHRU) est une intervention de six mois axée sur l’autogestion et destinée aux personnes âgées atteintes de diabète et d’autres maladies chroniques ainsi qu’à leurs proches aidants. 


Le programme de recherche table sur nos travaux antérieurs; il est conçu pour être éventuellement élargi. L'objectif de l'étude est de tester le Programme de partenariat communautaire de l’ACHRU dans divers milieux communautaires et établissements de soins primaires, auprès de différentes populations et dans plusieurs régions, en vue de planifer son adoption à grande échelle. 


Le projet de recherche est dirigé par Dre France Légaré, chercheure principale.

Dr Jean-Sébastien Paquette est co-chercheur pour ce projet. 


Perspective : intégration et implantation

L'étude PERSPECTIVE évalue une nouvelle stratégie de dépistage par mammographie qui tient compte du risque de chaque femme. Actuellement, les recommandations pour le dépistage du cancer du sein sont basées principalement sur l'âge. Elles sont donc sensiblement les mêmes pour toutes les femmes. 


L'étude PERSPECTIVE souhaite répondre à la question suivante : est-il possible de personnaliser le dépistage par mammographie au risque de chaque femme ?

PERSPECTIVE introduit un outil novateur qui combine des informations génétiques à plusieurs autres facteurs de risque. Ainsi, un dépistage sur mesure sera offert, en fonction du risque de chaque femme (par exemple, l'âge de début et la fréquence). 


Le projet de recherche est dirigé par M. Jacques Simard, chercheur principal. 

Dr Jean-Sébastien Paquette est collaborateur pour ce projet. 

Implantation de l'accès adapté dans les GMF-U

Le projet de recherche sur l'accès adapté dans les groupes de médecine de famille universitaire vise à évaluer l'implantation de l'accès adapté et ses effets dans ces cliniques médicales. 


Le projet de recherche est dirigé par Mme Mylaine Breton, chercheure principale. 

Le GMF-U du Nord de Lanaudière participe à ce projet. 

Nos projets de recherche terminés

image32

Prescriptions potentiellement inappropriées chez la personne âgée de 65 ans et plus (PIM)

La prescription de PIM chez la personne âgée de 65 ans et plus peut avoir de graves conséquences chez cette clientèle (augmentation de la mortalité et de la morbidité). Il existe plusieurs outils pour aider le clinicien à identifier et déprescrire ces médicaments. Nous avons mené notre étude dans notre GMF-U en utilisant un de ces outils, les critères de BEERS, dont les résultats ont été publié dans La Revue de Gériatrie. Cette page d’information a été rendu possible grâce à une bourse de Réseau-1 Québec et grâce à la collaboration de l’équipe du Dre France Légaré.